de l'Ariège

CAMPAGNES SOLIDAIRES


Campagnes solidaires est le mensuel de la Confédération paysanne, engagé avec les paysans et les acteurs du mouvement social dans l'émergence d'autres mondes possibles.

C'est un point de ralliement pour ceux qui veulent comprendre les réalités de la vie et des luttes paysannes dans le monde et ici en Europe.

C'est aussi un espace pour ceux qui veulent s'exprimer sur ces réalités et la manière d'agir sur elles.

Informer, c'est contribuer au débat sur les sujets de société tels que les OGM, la sécurité alimentaire et la mondialisation...

Campagnes Solidaires, notre, votre journal, tente chaque mois de restituer les résistances et les espoirs de ces luttes. Nous avons besoin de vous pour continuer ce combat.

Le numéro du mois

n° 341 - juillet 2018
Editorial
Sommaire Dossier Archives

Editorial

Face à l'inacceptable, ne pas garder le silence

Certes, les situations inacceptables foisonnent pour les paysannes et les paysans et la société ; mais des combats peuvent se gagner, et ils ne se gagneront que si nous ne gardons pas le silence.
Pour preuve, après deux ans de procédure judiciaire en Ariège, la justice donne pleinement raison à la Confédération paysanne en actant la relaxe, le 12 juin, des deux co-porte-paroles départementaux, accusés de diffamation par le président de la chambre d'agriculture (CF;CS n° X). Le délibéré réaffirme que nous avions vu juste en dénonçant les dérives de la Pac dès 2016, l'optimisation exacerbée des aides, la fragilisation de la gestion collective en estives...
Ne pas se taire et assumer partout notre rôle de lanceur d'alerte, parler juste, fort et ensemble car évidemment c'est seulement avec une mobilisation forte et dans la durée que les lignes bougent et que l'on avance vers une société plus juste et vers notre projet d'agriculture paysanne.
Nous l'ouvrons et continuerons à l'ouvrir et à exercer notre rôle syndical sur de nombreux sujets : industrialisation de l'agriculture, accaparement des terres, décisions inacceptables dans le nouveau zonage des zones défavorisées simples...
En ce début d'été, ce numéro de Campagnes solidaires consacre un dossier au pastoralisme, choix profond d'un type d'agriculture, de territoire et de société. En France, cela concerne évidemment alpages et estives de montagnes mais également des pratiques pastorales en garrigues, sur des landes, des sous-bois, des marais…
Ce sont d'abord des systèmes de production diversifiés et de qualité qui répondent à des enjeux économiques et alimentaires. Des systèmes ancrés à leur territoire et ses ressources naturelles, avec de très fortes aménités positives : sans troupeaux et sans paysan.nes, ces territoires seraient vides.
Loin de tout cliché, le pastoralisme est bien vivant, dynamique et moderne, bien que devant faire face à de nombreuses difficultés, dont celles dues à des politiques publiques le plus souvent inadaptées. Evidemment, ce type d'élevage est aussi particulièrement vulnérable face aux grands prédateurs (loups et ours), aujourd'hui présents pratiquement sur tous les espaces pastoraux en France, laissant éleveurs et éleveuses, bergers et bergères en grande détresse et dans une impasse inacceptable.
L'avenir du pastoralisme semble bien souvent pris en étau entre une vision de la nature sauvage et une vision agricole productiviste. Mais dans nos montagnes, nous avons encore la niaque. Cette opiniâtreté et ce dynamisme, de toutes les paysannes et paysans, nous les mettons en œuvre sur nos fermes et au sein du syndicat, partout en France.

Laurence Mirandola,
paysanne en Ariège,
membre du comité national de la Confédération paysanne

MOBILISATIONS
Surfaces pastorales : mobilisation préfecture lundi 12 mars
Après la session chambre de lundi 12 mars, lors de laquelle les élus Conf ont présenté une motion relative à la ...
en savoir +
LA CONF SUR LE WEB
Suivez-nous sur Twitter !Suivez-nous sur Facebook !Google+ Flux rss des communiqués de presse