Home > Qui sommes nous ? > Elections 2013
Partager sur :

Lancement de campagne 2013

La Conf'ariège a invité la presse...


La Confédération Paysanne de l'Ariège a présenté chez Florence et Christophe Gouazé à Lescure sa liste pour les élections professionnelles de janvier 2013 dans le collège des exploitants agricoles.

...dans une ferme qui a évolué avec son temps !

Nous avons choisi de présenter notre liste chez Florence et Christophe car leur situation nous semblait emblématique.
Partie d'une exploitation traditionnelle familiale, la ferme a peu à peu évolué vers plus d'autonomie sur les approvisionnements et sur la vente pour être qualifiée aujourd'hui en agriculture biologique. Ce cheminement nous montre qu'il n'y a pas de fatalité et que quelle que soit la situation initiale, une autre agriculture est possible.
Parallèlement à ce travail personnel, Florence et Christophe se sont investis dans des chantiers collectifs de grande ampleur :

  • La résurrection de l'abattoir de Saint-Girons pour laquelle Christophe s'est énormément mobilisé sachant rassembler bien au delà des sympathies syndicales, et malgré un Président de chambre d'agriculture qui, campant sur ses positions archaïques, savonnait systématiquement la planche de l'ensemble des acteurs du Couserans (éleveurs, abatteurs, bouchers…) ;

  • La mise en place et la gestion d'un magasin paysan collectif à Toulouse, où Florence et d'autres paysans de Midi-Pyrénées présentent une vitrine des productions paysannes de la région.

... pour vous présenter son programme,

Voter pour la Confédération Paysanne de l'Ariège aux élections professionnelles de janvier 2013 c'est à la fois voter pour une politique nationale et internationale et pour sa déclinaison locale.
En effet, l'agriculture a connu ces dernières années une libéralisation à outrance qui se traduit entre-autre aujourd'hui par une volatilité du cours des céréales et par une dérégulation de toutes les productions, et notamment de la filière laitière qui connaît une crise sans précédent. Seul un syndicat agricole de gauche fort, structuré au niveau européen et mondial (Via Campésina) peut contrecarrer ces politiques ultralibérales qui nuisent à l'ensemble du monde paysan. La production et les échanges agricoles doivent être régulés et les aides agricoles doivent être équitablement réparties.


Au niveau départemental, la politique mise en œuvre par la confédération paysanne visera à :

  • Défendre le revenu des paysans, notamment en améliorant la valeur ajoutée des produits et en assurant une juste répartition des primes ;

  • Aider à la transmission des exploitations et favoriser les installations nombreuses par la mise en place d'accompagnement des cédants et des porteurs de projet et par une animation foncière ambitieuse ;

  • Favoriser les productions de qualité par la défense du pastoralisme, la répartition et l'économie des ressources en eau, le développement de systèmes assurant une plus grande autonomie des exploitations notamment vis à vis des protéines et l'augmentation des surfaces en agriculture biologique.

  • Préserver la liberté de décision des paysans, par une lutte contre les contraintes administratives abusives (éco-conditionalité notamment) et par le développement d'une expertise indépendante en cas de crise sanitaire ;

  • Redévelopper des services de proximité, en maintenant des services départementaux même en cas de régionalisation forcée des chambres d'agriculture et en éditant un journal d'information de la chambre d'agriculture départemental gratuit et bien entendu asyndical

...et sa liste de paysannes et paysans pour vous représenter !

Pour ces élections 2013, nous avons pris soin de présenter une liste diversifiée :

  • Par l'ouverture à des paysans non-syndiqués qui par leur choix professionnels ou collectifs nous semblaient apporter une plus-value à l'agriculture ariégeoise ;

  • Par la présence nombreuse de paysannes, que nous avions anticipée sur la réglementation ;

  • Par la représentation de l'ensemble du territoire ;

  • Par la représentation équilibrée de toutes les productions ;

  • Par la représentation de tout type d'installation, individuelle ou sociétaire, dans le cadre familial ou hors cadre familial, avec ou sans aides publiques ;

  • Par la présence massive de jeunes (1/3 des membres de la liste n'était pas installé lors des dernières élections).

Nous pensons en effet que l'agriculture ariégeoise de demain sera variée, portée par les jeunes d'aujourd'hui, respectueuse de l'environnement, productrice de biens de qualité et verra cohabiter tout type de commercialisation.

NOUS CONTACTER Confédération paysanne de l'Ariège -