de l'Ariège

SYNDICAT

Notre Dame Des Landes, communiqués de presse

10.04.2018

NDDL : 1er com de presse de la Conf' nationale

Évacuation de Notre-Dame-des-Landes : seul le dialogue peut permettre d'avancer
L'évacuation de la ZAD de Notre-Dame-des-Landes a débuté tôt ce matin avec, selon la presse, près de 2500 gendarmes sur place.
Nous considérons que l'usage de la force en direction des lieux de vie de la ZAD est dangereux et inapproprié. Le temps a montré que seul un dialogue apaisé peut permettre d'avancer dans ce dossier. C'est d‘ailleurs ce qui a commencé à se faire depuis le 17 janvier et il ne faudrait pas que l'opération d'évacuation en cours vienne remettre en cause les efforts consentis de part et d'autre depuis moins de trois mois pour travailler à l'avenir de ces terres agricoles.

Cette évacuation casse la dynamique de concertation. Il est urgent de laisser du temps pour privilégier la réflexion collective. C'est pourquoi, la Confédération paysanne demande que l'État sursoie à ces expulsions.

 

NDDL : 2eme com de presse de la Conf' nationale

 

Bagnolet, le 9 avril 2018

Communiqué de presse

Notre-Dame-des-Landes : une évacuation destructrice de projets agricoles et de lieux de vie

 

 

Hélicoptère, véhicules blindés, lacrymogènes et 2500 nervis sur place… L'État est en train de déployer, depuis cette nuit, sur une commune rurale de Loire-Atlantique, l'équivalent de près de 50 % des effectifs humains qu'elle a engagés dans ses opérations extérieures militaires à l'Etranger (source ministère des armées – opérations extérieures 2018 : 5 800 personnes engagées).

De quoi le Ministre de l'Intérieur veut-il nous protéger ? Atelier bois, fabrique de pâtes et de bière artisanale, création d'un élevage laitier, implantation de cultures maraichères, projets culturels, démarrage de production ovine, boulangerie, atelier mécanique, troupeau collectif bovin allaitant, production de plantes médicinales… sont autant de projets déjà existants sur place. Aujourd'hui, des paysannes et paysans en devenir ou en place se font expulser, ce qui est inadmissible !

La Confédération paysanne soutient tous les projets agricoles, ceux de transformation alimentaire ainsi que les initiatives qui concourent à expérimenter de nouvelles façons de faire en milieu rural autour de l'agriculture. Elle condamne donc l'opération inacceptable qui est en cours et dénonce le double discours de l'État, avec un Ministre qui dit vouloir faire de NDDL un lieu de « développement du bio » et une préfète qui dit vouloir de la concertation.  C'est tout le contraire qui est à l'œuvre !

La Confédération paysanne appelle à protester partout en France pour dénoncer la destruction de projets agricoles et de lieux de vie dans la Zone Agricole en Développement de Notre-Dame-des-Landes.

 

Contacts :

-          Laurent Pinatel, Porte-parole : 06 80 58 97 22

-          Cécile Muret, Secrétaire nationale : 06 31 26 85 48

-          Caroline Nugues, Chargée de communication : 06 95 29 80 78

 

 

...​