Home > Communiqués de Presse > La Confédération paysanne de l'Ariège à Paris, pour défendre ...
Partager sur :

COMMUNIQUE DE PRESSE

La Confédération paysanne de l'Ariège à Paris, pour défendre les éleveurs !

20.12.2018

Ce mardi 18 décembre, 5 éleveurs ariégeois étaient présents, place de la République à Paris, avec une quarantaine de collègues venus de toute la France et une cinquantaine de brebis.

Il s'agissait d'alerter l'État et les citoyens sur le nombre de victimes des prédations en 2018, soit plus de 12000, un chiffre effarant, jamais atteint !

La place de la république n'était pas en jaune en ce froid mardi de décembre, mais plutôt en blanc. Le blanc du petit troupeau qui arrivait de Haute-Saône et le blanc des 12000 affichettes représentant les brebis tuées en 2018 par les loups et les ours !

Dès 14 heures, une délégation du syndicat était reçu au ministère de l'agriculture, en présence de responsables du ministère de la transition écologique. François Thibaut, éleveur de brebis du Couserans et membre de la commission nationale « prédation » de la Confédération paysanne, faisait parti de la délégation. Il s'est fait le relais des éleveurs ariégeois dont les troupeaux ont subi cet été des attaques d'une ampleur sans précédent. Au delà de la sensibilisation des membres des cabinets ministériels, bien loin des réalités que nous vivons, il s'agissait une fois encore de répéter qu'on ne pouvait accepter la conditionnalité des indemnisations des pertes à la mise en place des trois «moyens de protection».

La Confédération paysanne a obtenu en fin d'après-midi le report de la parution des décrets sur les barèmes d'indemnisations (harmonisation des montants, conditionnalité, etc...) qui devaient apparaître au journal officiel le 31 décembre 2018. Cette victoire garde tout de même un goût amer, tant le fossé est grand entre le désarroi des éleveurs, qui attendent des mesures d'urgence pour faire baisser la prédation et le gouvernement qui parle pour l'élevage pastoral de « prospective à l'horizon 2030 » !

Le ministre Guillaume avait pris des engagements lors de sa prise de fonction à ce sujet. Il est aujourd'hui aux abonnés absents ! La Confédération paysanne saura lui faire retrouver la mémoire en continuant à maintenir la pression !


Contacts :
David EYCHENNE - Co-porte-parole de la Confédération Paysanne de l'Ariège - tél: 06 47 65 08 33
François THIBAUT - - tél: 06 81 18 80 82
NOUS CONTACTER Confédération paysanne de l'Ariège